Un immense merci respectueux et admiratif au Professeur Laville pour nous avoir accordé ce privilège unique de mener ensemble cette étude clinique :

« Effets du traitement acoustique d’une salle de dialyse sur la qualité de vie des patients ».

Cliquez-ici pour lire cette étude clinique

 

Une étude menée avec des patients volontaires
L’étude clinique a été réalisée grâce à la participation de 32 patients traités en hémodialyse chronique, au centre de dialyse de l’Aural. L’environnement sonore de cet espace collectif est complexe, nous avons intégré toutes les sources de bruit présentes au cours d’une séance de soin : bruit d’alarme sonore, de l’appareil de dialyse, de conversation, de climatisation, de téléphone, de charriot roulant, de desserte, de porte et de passage. C’est dans ce contexte que l’Aural et Continuum ont mené cette étude permettant d’analyser les effets de ce traitement acoustique innovant sur la qualité de vie des patients.

 

Voici la synthèse de cette étude scientifique que nous vous invitons à partager au plus grand nombre. Nous nous tenons à votre disposition pour vous la présenter de vive voix chez nous.

 

Les paramètres cliniques étudiés :

  • Qualité de vie.
  • Qualité du sommeil.
  • Existence ou non de troubles anxiodépressifs.
  • Existence de céphalées.

La perception auditive a été abordée en estimant :

  • Leur confort auditif mesuré par l’échelle Eva.
  • Leur perception acoustique de l’environnement au travers d’un questionnaire spécifique.

Mesures et méthodes :

  • Physiques dans l’espace des patients en prenant en considération toutes les sources de bruit.
  • Modélisations et simulations numériques.
  • Analyse de l’ambiance sonore.

Solutions testées :

  • Conçues pour absorber le son en très large bande, de 63 à 10 000 Hz grâce à un dispositif auto-adaptatif breveté permettant d’atténuer les ondes stationnaires des espaces, améliorant ainsi l’homogénéité spatiale du son et réduisant la pénibilité acoustique

 

Des résultats très concluants
L’analyse statistique de tous les questionnaires renseignés par les patients au cours de ces 3 semaines d’étude clinique quantifie les bienfaits de ce traitement acoustique de la façon suivante : 10 fois moins de maux de tête, et une amélioration de la perception sonore de 50%. Les solutions mises en place ont notamment permis d’atténuer les basses fréquences, qui étaient les plus dérangeantes, et d’homogénéiser l’équilibre sonore sur tout le spectre audible.

 

Cliquez-ici pour lire cette étude clinique